• Des histoires pleins la tête

    Ce sera ici, un peu comme un recueil virtuel d'histoires et de contes que j'aurai écrit selon les inspirations. Il se peut que je n'en mette que 2 ou même 22 000 (j'exagère.). Je ne suis pas romancière, et je ne possède pas vraiment de talent. J'aime écrire, c'est tout. C'est comme certains qui aiment chanté, mais chantent faux. Je suis une écrivaine maudite.

  • Toi

      Tu es là, au milieu du désespoir. Tu te demande pourquoi ces personnes te critique, pourquoi te juge telle, tu ne les connais même pas. Elles commence par t'insulter mais tu n'y prête pas intention. Ensuite, elles te mettent des lettres d'insulte dans ton casier, te pousse a chaque fois qu'elles te croisent, mais tu ne dis rien à personnes de peur que la situation empire. Les insultes et les gestes empire. Cette fois si, des menaces de morts et des coups, mais tu ne dis toujours rien. Puis les coups deviennent violent, de plus en plus violents. Ils te jettent sous la douche à moitié nue et te balance tes affaires dans la tête, alors que tous ceci est filmé.

     Le soir, cette vidéo ce retrouve sur les réseaux sociaux. Les menaces et les coups empire, et la peur et la tristesse aussi. Alors tu tombe en dépression. Ton regard devient vide d'émotion. Ton corps maigri et devient faible. Tu commence à te faire de léger trait sur tes avant-bras a l'aide d'un compas. Mais les traits ne cesse de s'approfondir, ainsi que les harcèlement et la peine. Et la... Tu en vien à envisager la fin. Avec une corde, un revolvers, un couteau, des médicaments... Par immolation, hydrocution, hypothermie... Tu pense a tous ça, sans penser aux autres. Mais aveuglé par tes larmes tu ne voix pas d'autres solutions pour sortir de ce cauchemar. Alors, tu prend une corde, tu l'enroule à une poutre de ta chambre. Tu te mest debout sur une chaise et passe la corde autour de ton cou, tu tremble et les larmes ne cessent de couler. Mais ta décision est prise.

    Tu entend des bruits de pas courant dans le couloir, alors que tu t'aprête à faire tombé la chaise qui te maintient en vie, la femme qui t'a mise au monde entre dans ta chambre en criant ton nom. Mais c'est trop tard.

    Devant ces yeux tu fais basculer la chaise, et par la même occasion, sa vie.


    Ca fait un moment que j'ai pas postée, désolé ><

    Alors voilà, un petit texte tous frais que j'ai écrit hier soir. Je sais que ceci peut arriver à beaucoup de personnes. Alors si sa vous arrive, parlez en et si vous faite partis de ce qui critique méchamment etc.., arrêté car ce que vous faite peut tuer des vie. 


    @Shimio


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique